En France ou dans le reste du monde, la pandémie liée au coronavirus commence à durer (un peu trop longtemps), et le coût des masques et du gel hydroalcoolique commence à peser sur le budget (et sur le moral).

Pour pallier cela, des alternatives existent. Comme par exemple faire votre propre masque en tissu et fabriquer votre gel hydroalcoolique maison.

Dans cet article, on vous explique comment fabriquer votre gel hydroalcoolique maison en suivant la recette recommandée par l’OMS.

Suivez le guide !

Comment fabriquer son gel hydroalcoolique maison ?

En France, on a constaté que certains commerçants avaient profité de la pénurie de gel hydroalcoolique pour augmenter leurs prix (bande de charlatans !).

Alors c’est le moment de se retrousser les manches et de se lancer dans la réalisation de son propre gel hydroalcoolique grâce à la recette recommandée par l’Organisation mondiale de la santé elle-même.

Les ingrédients pour fabriquer son gel hydroalcoolique maison

L’OMS rappelle que pour que ce gel hydroalcoolique soit efficace, tous les ingrédients utilisés doivent être de qualité médicale, achetés en pharmacie et que la concentration d’alcool doit toujours être supérieure à 60 %. Sans cela, le gel pourrait s’avérer partiellement inefficace contre le coronavirus (COVID-19).

Dans cette recette de gel hydroalcoolique, chaque ingrédient est indispensable et joue un rôle à part entière :

  • l’alcool (isopropanol 99,8 % ou éthanol 96 % ) va tuer les virus et les bactéries (comme notre amie la COVID-19),
  • l’eau oxygénée (peroxyde d’hydrogène à 3 %) va jouer le rôle d’antiseptiques (elle empêche l’infection en détruisant les microbes),
  • la glycérine (glycérol 98 %) va jouer le rôle d’agent émollient, permettre de garder la peau des mains hydratée et créer un effet gel agréable à utiliser (certaines recettes remplacent la glycérine par de l’aloe vera),
  • l’eau distillée, va permettre de compléter la solution et de rendre le gel plus facile à appliquer.

Pour fabriquer 1 litre de gel hydro-alcoolique, vous aurez besoin de :

  • 833 ml d’alcool ;
  • 41,7 ml d’eau oxygénée ;
  • 14,5 ml de glycérine (ou de gel d’aloe vera) ;
  • environ 110,8 ml d’eau distillée pour compléter le flacon de 1 L ;
  • Facultatif : 4 gouttes d’huile essentielle de lavande BIO ou d’huile essentielle de Tea tree BIO (pour leurs propriétés antiseptiques, antivirales et antifongiques).

N’oubliez pas que les huiles essentielles sont déconseillées chez les femmes enceintes, qui allaitent et chez les enfants de moins de 3 ans.

La préparation du gel hydroalcoolique maison 

  1. Commencez par désinfecter vos ustensiles et le flacon qui va permettre de conserver votre gel hydro-alcoolique ;
  2. Mesurez vos différents ingrédients à l’aide d’un récipient gradué et ajoutez-les au flacon dans l’ordre suivant : l’alcool, l’eau oxygénée, puis le glycérol ;
  3. Ajoutez l’eau distillée à votre mélange jusqu’à compléter votre flacon de 1 L ;
  4. Ajoutez enfin les gouttes d’huile essentielle de lavande BIO ou d’huile essentielle de Tea Tree BIO  ;
  5. Secouez énergiquement ou mélangez les différents ingrédients jusqu’à obtenir une consistance homogène ;
  6. Répartissez votre gel hydro-alcoolique dans plusieurs petits flacons (faites-le sans trop attendre pour éviter que l’alcool ne s’évapore).
  7. Laissez reposer votre gel hydroalcoolique durant 72 h avant de l’utiliser.

C’est fini ! Votre gel maison peut être conservé jusqu’à 3 mois, dans un endroit sec et frais à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

fabriquer son gel hydroalcoolique

Quand et comment utiliser votre gel hydroalcoolique ?

Les gels et les solutions hydroalcooliques s’utilisent lorsque l’on n’a pas accès à un point d’eau pour se laver les mains correctement (dans le bus, dans la rue, dans des magasins…). Ce type de produit permet alors d’éliminer de la surface de la peau tous les virus et les bactéries (dont le coronavirus) qui y sont potentiellement présents.

Mais attention, car sur le long terme, l’utilisation d’un gel hydroalcoolique peut s’avérer irritant et occasionner, des lésions et des petits problèmes de peau.

Rappelez-vous qu’il n’y a rien de plus efficace qu’un lavage des mains à l’eau et au savon et que le gel hydro-alcoolique ne doit être qu’une option à utiliser lors de vos sorties.

Prenez soin de vous et de vos proches et bonne tambouille !

Pour plus d’idées recettes, de DIY et d’astuces pour la vie quotidienne, rendez-vous dans notre rubrique “Trucs et astuces” !

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur la note qui vous paraît juste

Note moyenne 5 / 5. Compte des votes 3

Cet article n'a pas encore été noté... Soyez le premier !

Militante pour l’usage du mot “chocolatine” et spécialiste en conseils que personne n’a demandé, j’ai toujours un carnet à la main pour noter mes idées. En secret, j’espère pouvoir faire bouger les choses et changer les mentalités en invitant les gens à regarder différemment le monde qui les entoure.

Quand je n’ai pas le nez derrière mon ordi, je pars en vadrouille pour redécouvrir les paysages de la Ville Rose où tout devient alors une source d’inspiration : une fleur qui sort d’un mur dans une petite ruelle des Carmes, des gens qui s’approprient un endroit qui n’était pas fait pour l’être (rendez-vous sur les berges de la Garonne !), un message qui invite à la réflexion collective dans le quartier Empalot… Rien de mieux que la désobéissance civile toulousaine pour me remonter le moral !

Et comme tous les super héros du quotidien, j’ai une double vie et quand je n’écris pas, je m’improvise exploratrice pour partir à la recherche de la meilleure bière artisanale de Toulouse. Un indice ? Celle qui a pour l’instant gagné mon coeur est cachée dans un petit bar du quartier Saint-Aubin !

Et c’est d’ailleurs durant l’un de mes safaris que j’ai rencontré Alex et Tistou, et ça a tout de suite fait des Chocapic : Le Mag DIY était né, et avec lui, une belle aventure dans laquelle on est content de vous embarquer avec nous !
Mathilde

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.