Maison

Quelle technique de soudure utiliser lors d’un projet DIY maison ?

Par Tistou — 4 minutes de lecture

Je ne sais pas vous, mais j’ai beau adorer le bricolage, dès qu’il s’agit de souder, je suis toujours un peu perplexe.

Je sais que comme moi, beaucoup de bricoleurs se tiennent loin des projets qui nécessitent de la soudure. C’est le manque de connaissance qui nous inquiète souvent. Et mine de rien, on manipule des matériaux soit explosifs, soit inflammables, soit ultras conducteurs d’électricité.

Mais en réalité, il est possible de procéder à une soudure en toute sécurité, à la maison. Le plus important est de choisir la bonne technique à utiliser. Voici une brève explication des différentes méthodes disponibles.

Le soudage TIG

Lorsque l’on entreprend des travaux maison de DIY, il s’agit souvent de bricoles plutôt que de très gros chantiers. Cela implique donc souvent de petites pièces qui devront être soudées ensemble.

Dans ce cas, le poste à souder TIG est celui qui offrira la meilleure performance.

Le soudage TIG est aussi très utilisé lorsqu’il faut souder des pièces en aluminium ou en acier au chrome-molybdène. C’est un procédé de soudage à l’arc, qui utilise une électrode en tungstène non-consommable et du « Tugnsten Inert Gas », d’où vient son nom TIG.

poste-a-souder

Le soudage MIG

Cette technique utilise elle aussi un gaz (Metal Inert Gas – MIG).

Les postes à souder MIG sont aussi connus sous le nom de poste à souder à fil. C’est la technique la plus polyvalente, disponible sur le marché, idéale pour un bricoleur maison. De plus, les postes de base ne coûtent pas très cher et ils sont faciles à utiliser. Le produit final sera une soudure de qualité, et ce, pour différents types de matériaux utilisés. Une bonne solution pour un soudeur amateur.

Le soudage à l’arc électrique

Si vous habitez en appartement, ou dans une petite maison, vous pouvez sauter le paragraphe suivant, car le soudage à l’arc électrique ne peut s’effectuer dans des espaces restreints.

Il faut aussi savoir que si votre matériau est très fin, il vous sera difficile de procéder à la soudure avec cette technique. Cependant, il offre deux véritables avantages à ceux qui ont la possibilité de l’utiliser : ces postes à souder sont très simples d’utilisation et leurs prix très compétitifs. En revanche, ils ne sont pas à mettre entre toutes les mains.

Le soudage à l’oxygène/acétylène

Attention, ce matériel n’est pas à recommander aux bricoleurs amateurs !

Bien qu’il soit le plus utile pour assembler l’acier carbone et l’acier inoxydable, quelle que soit leur épaisseur, cette technique de soudure demande une grande dextérité, qui s’acquiert généralement avec le temps. Vos premiers travaux risquent de présenter des trous sur le joint, ou pire encore, les pièces finissent par se séparer lorsqu’elles refroidiront. L’amusement risque fort de se transformer en frustration…

Pour souder, choisissez le bon matériel

Attention, ne vous improvisez pas expert ! Un poste à souder est un outil potentiellement dangereux.

Tout d’abord, protégez-vous :

  • Masque à souder.
  • Gants de protection.
  • Chaussures isolées (chaussures de sécurité).

Ensuite, ne tentez pas n’importe quoi. D’une part, vous serez certainement déçu du résultat, d’autre part, vous risquez d’endommager irrémédiablement les pièces sur lesquelles vous travaillez.

Entraînez-vous à souder !

Une fois le poste à souder acheté, faites des tests.

Pour un poste électrique, testez les différentes intensité sur plusieurs bouts de métal. Vous verrez ainsi quel réglage appliqué en fonction du type de métal, de son épaisseur, etc.

Avec un poste à souder à gaz (MIG ou TIG), pensez à aérer les lieux. Il s’agit de combustion à haute température, il faut donc renouveler l’air de la pièce. Là encore, testez les différents réglages avant de vous lancer sur votre chantier. Vous vous économiserez des déceptions.

Bref, quel que soit le poste à souder par lequel vous êtes intéressé, assurez-vous qu’il vous permettra de travailler comme vous l’entendez, en toute sécurité, et surtout, testez-le !

En suivant ces quelques conseils, tout devrait bien se passer.

Bon bricolage et bon soudage à tous.

 

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur la note qui vous paraît juste

Note moyenne 5 / 5. Compte des votes 1

Cet article n'a pas encore été noté... Soyez le premier !

Touche à tout un tantinet hyperactif, j’adore tester, bricoler et essayer des choses nouvelles.

Toulousain de cœur, j’ai sillonné la ville et la région dans tous les sens ! De Marengo à Empalot, du Capitole à St Michel, et de Jeanne d’Arc à Esquirol, Toulouse n’a plus de secrets pour moi.

C’est également dans la ville rose que j’ai rencontré Mathilde et Alexandra. Tous les trois passionnés par l’écriture et la débrouille, on s’est lancé dans la création de ce site pour partager toutes nos expériences respectives. L’envie d’essayer et de transmettre est plus forte que tout !

D’ailleurs, si vous lisez ces quelques lignes, c’est qu’on a un peu réussi
Content de vous compter parmi nos lecteurs !
Tistou

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.